La température est cruciale lors de la conservation d’un vin afin que son goût ne soit pas altéré. Encore faudra t-il servir le vin ni trop chaud ni trop frais. Que faire des conseils de votre pote Beber qui vous recommande de « chambrer » la bouteille que vous vous apprêtez à servir à vos invités ?

Quelle température pour conserver un vin ?

Il y a une chose principale à savoir, la chaleur et le froid sont les ennemis du vin et de sa conservation (lisez notre article sur la conservation du vin pour en être convaincu). Pour ne pas vieillir prématurément, le vin doit remplir des conditions sine qua non. Il subira des dégâts irréversibles si sa température descend en dessous de 5°c ou dépasse 25°c. Sinon, entre 5 et 8 °c et entre 22 et 25°c, le vins n’est pas dans sa zone de confort, mais il peut y rester quelques temps sans dépasser les 15  jours à 1 mois. Au delà, il y a de fortes probabilités pour que le vin vieillisse plus rapidement. La température idéale de votre cave à vin doit donc se situer entre 8 et 20°c avec des variations lentes et de faible amplitude.

Que signifie le terme « Chambrer » ?

Si on fait un raccourci, on peut dire que « chambrer un vin » signifie le mettre à température ambiante.  Mais ceci n’est pas vrai si votre température ambiante est trop élevée ! Cette expression remonte à la fin du XIXe siècle, et signifiait donc : mettre à la température de la chambre qui excédait rarement les 20°c.  Aujourd’hui, elle traduit le fait de l’amener à la bonne température qui est de 18°c, que ce soit en le réchauffant ou en le rafraîchissant. Idéalement, il faudrait chambrer un vin rouge avant de le servir.

Quelle température de service ?

Chaque vin dispose d’une température idéale de service pour être dégusté dans les meilleure conditions, et ceci varie en fonction de son profil (vin rouge, vin blanc, pétillant, liquoreux, etc. …). Pour un vin rouge par exemple, au delà de 20°c, l’alcool ressort et domine les autres arômes potentiels. Cet affirmation illustre bien pourquoi il est nécessaire de faire attention à ce paramètre. En fait la température adéquate évitera à l’alcool de prédominer et de casser l’équilibre d’un vin. Elle fera également en sorte que l’acidité s’allie au fruit du vin et le rende plus équilibré.

Si vous ne disposez pas d’une cave de service ou d’un réfrigérateur et du  temps nécessaire – 2 à 3h – qui vous permettrait de mettre le vin à bonne température; et vous savez que votre vin est trop chaud alors vous pouvez utiliser la bonne vieille méthode du « saut à champagne + eau fraîche + glace ». Si vous disposez de moins d’une heure, rajoutez une poignée de sel dans l’eau, cela accélérera le refroidissement. Sinon, vous pouvez également entourer la bouteille d’un chiffon humide et mettre le tout au réfrigérateur.

Voici des recommandations qui vont vous aider en fonction des types de vins rencontrés.

La température des vins rouges :

Les vins rouges tranquilles (ndlr. :  les vins tranquilles sont les vins qui ne forment pas de bulles lors de l’ouverture de la bouteille – cf. wikipedia) doivent se servir, comme nous le disions plus haut, à une température inférieure à 20°c. Plus exactement entre 14 et 18°c. Si vous avez un vin léger et plutôt fruité, préférez un vin à température plus basse située entre 14 et 16°c. Si vous avez à faire à des grands crus, des vins de garde, alors privilégiez une température plutôt dans la fourchette haute, entre 17 et 18°c. Si vous ne savez pas alors choisissez le milieu à 16°c.

La température des vins blancs :

Les vins blancs secs tranquilles doivent être servis à une température située entre 10 à 12°c. Les blancs demi-secs et les blancs doux (pas les vins doux naturels) doivent plutôt être servis à une température située entre 8 et 10°c.

Les blancs liquoreux et les blancs moelleux se boivent plutôt à une température oscillant entre 6 et 8°c.

La température des vins rosés :

Les vins rosés doivent se servir à une température située entre les 10 et 12°c.

La température des vins pétillants :

On connait tous, les vins pétillants ou mousseux, tel que le célèbre Champagne, la Blanquette de Limoux ou encore le Prosecco italien. Bref, ces boissons doivent dans tous les cas être servies plus fraîches que la moyenne. C’est-à-dire qu’il faut envisager une température de service situées autour des 6 à 8°c. Certains grands champagnes et grandes cuvées de vins pétillants peuvent se servir à une température située entre 8 et 10°c, mais pas au delà.

La température des vins mutés et des vins jaunes :

Enfin, les vins mutés (ndlr. : désignent les vins dans lesquels on a ajouté de l’alcool au moment de l’élevage) doivent eux aussi être menés à la bonne température. Vous reconnaîtrez dans cette catégorie les vins de Porto, les vins de Xérès, et les vins doux naturels que l’on retrouve dans certaines régions françaises (les muscats du Languedoc, les banyuls, les maurys, etc). Les vins doux naturels français blancs doivent se servir à une température de 8 à 10°c. Les autres peuvent se servir à une température située entre 10 et 14°c. Pour les portos millésimés, on peut atteindre éventuellement les 16°c. Pour la température des vins jaunes du jura, on préférera atteindre une température entre 14°c et 17°c.

Au final, toutes ces températures sont évidemment des températures idéales, et sans thermomètre, vous aurez du mal à les atteindre précisément. Mais l’idée et d’avoir une ordre de grandeur de la bonne valeur, et dans tous les cas, sachez qu’il vaut mieux boire un vin plus frais que plus chaud par rapport à sa température recommandée.

Co-fondateur de Sublivin, solution qui calcule la date idéale de consommation d’un vin.
Passionné par le vin, le webdesign et les jeux vidéo (je sais, ça n’a aucun rapport). Ancien développeur dans l’e-commerce.